Le numérique en agriculture

Le numérique en agriculture

Première grande tendance du SIMA 2019, depuis la collecte de données fiables jusqu'à leur valorisation pour la prise de décisions de plus en plus pointues, pour acquérir de nouvelles connaissances agronomiques.

La collecte de données

Le numérique, c’est tout d’abord la collecte de données sur tous les aspects de la production, qu’il s’agisse de plantes, de climat, de sol, d’animaux ou, encore, de machines. Des innovations portent sur des domaines jusque-là peu ou pas touchés par les avancées en matière de mesure et de capteurs.
Ainsi, le Limacapt des sociétés De Sangosse et Cap 2020 (Médaille de Bronze) permet de compter et de suivre l’activité des limaces durant toute la nuit. Cet outil, plus efficace que les pièges manuels, permet ainsi une analyse très fine du risque lié à ce ravageur et, ainsi, de prendre les bonnes décisions en matière d’intervention.
Dans le domaine de l’élevage extensif, Beiser Environnement propose un râtelier connecté (Médaille de Bronze) qui permet à la fois d’alerter l’éleveur en cas de manque de fourrage et, surtout, de suivre la consommation journalière de fourrage du lot d’animaux.

Le suivi de l'activité des machines

Le suivi de l’activité des machines est une problématique que les constructeurs essaient de résoudre depuis le début des années 80. Cette année, différents constructeurs proposent des solutions qui portent sur ce besoin de rendre automatique et fiable l’enregistrement de l’activité des machines. C’est le principal verrou (le zéro saisie) qui subsiste avant de pouvoir aller encore plus loin en matière d’Agriculture Mesurée et de valorisation des données agronomiques.

Le boîtier connecté Karnott (Médaille de Bronze) est un dispositif totalement autonome qui peut être utilisé pour suivre l’activité de n’importe quel équipement agricole depuis des outils attelés jusqu’à des containeurs pour camions. Des algorithmes performants traitent les données de localisation pour en déduire l’activité de l’équipement, les trajets liés au transport et au travail, la largeur de travail ainsi que la surface travaillée. Il simplifie ainsi l’édition des bons de travaux et la facturation.

La balise RFID A-100 Asset Tag de Trimble (Médaille de Bronze) suit l’activité de matériels agricoles mais selon une méthode tout à fait différente : ces tags identifient de façon fiable par liaison bluetooth tout matériel non Isobus attelé à un tracteur et le chauffeur présent à bord de la cabine. Cette identification inclut dans les enregistrements des travaux effectués à la fois les outils Isobus (déjà reconnus par la console du tracteur), les outils non- Isobus et les chauffeurs. De plus, ce tag règle automatiquement les fonctions d’autoguidage de la console en fonction de la largeur de l’outil ainsi reconnu.

La plateforme Climate FieldView de Climate Corporation (Médaille de Bronze) intègre également un dispositif automatisé de collecte de données machines grâce au boîtier « Field View Drive ». Ce dernier, installé sur la prise diagnostic Isobus du tracteur, collecte ces données quels que soient les tracteurs et les machines  Isobus utilisés. La plateforme Climate FieldView permet ensuite  à l’utilisateur d’analyser les données ainsi récoltées, en croisant, par exemple, les données de travail des machines (rendement, application d’intrants…) avec des cartes de sol, des images de télédétection…

L'analyse des données agronomiques

L’analyse des données agronomiques prend de plus en plus de pertinence depuis qu’il est possible de collecter très régulièrementles informations concernant les cultures.
C’est ce que propose la société Bosch avec le Field Sensor (Médaille d’Argent), en partenariat avec la start-up Hiphen. Ce dispositif associe des capteurs de terrain (station météo, sonde de sol et caméra multispectrale) à des sources de données de télédétection. L’objectif de ce dispositif est de coupler des données à très haute résolution spatiale (images de télédétection de drones et/ou de satellites) avec des données à très forte répétition (une image par jour de la même zone de la parcelle).

C’est également ce même type de démarche qu’Airbus Defence and Space et John Deere ont adopté avec le Live NBalance (Médaille d’Argent - cf photo ci-dessus) : suivre de façon très précise et régulière la consommation d’azote par la culture, afin de pouvoir détecter précocement les éventuelles anomalies culturales et faire, à la fin, une balance précise entre apports d’azote et consommation par la culture. Là encore, il s’agit de coupler des données de télédétection (avec un pas de temps inférieur à la semaine) et des données machines portant sur les dates des apports, les quantités et – pour les amendements organiques - sur la teneur de ces apports
À noter que la réalisation de services innovants passe de plus en plus par un partenariat entre des acteurs qui amènent chacun un savoir-faire et des compétences spécifiques.

Produit Kuhn médaille d'argent SIMA Innovation Aawards 2019

L'agriculture de précision

Le numérique, c’est également des applications de type « Agriculture de Précision » et, en particulier, la possibilité de moduler des actions durant le travail. C’est ce que propose Case IH avec le dispositif herbicide électrique connecté (Médaille de Bronze). Cet outil est une alternative à l’emploi d’herbicides chimiques, basé sur l’électrocution des adventices. Son efficacité est gérée en direct grâce à des données sur le sol et sur la météo. Selon les zones ainsi délimitées, la vitesse d’avancement du tracteur va varier de façon à conserver le maximum d’efficacité au travail de ce « désherbeur numérique ». La variation de vitesse du tracteur est permise par l’utilisation d’une liaison Isobus classe 3 (commande du tracteur par l’outil). Ce type de commande est également une tendance forte de cette édition 2019, tant les applications de l’Isobus classe 3 se multiplient en ce moment.

L’agriculture de précision nécessite de transmettre des cartes de modulation depuis l’ordinateur de gestion vers la console du tracteur et, en retour, de collecter les données de travail. Avec le dispositif AutoSync (Médaille de Bronze), Trimble propose une solution qui simplifie grandement tous ces échanges, en les rendant totalement simples, fluides et immédiats. En temps réel, collecte ces données quels que soient les tracteurs et les machines Isobus utilisés. La plateforme Climate FieldView permet ensuite à l’utilisateur d’analyser les données ainsi récoltées, en croisant, par exemple, les données de travail des machines (rendement,application d’intrants…) avec des cartes de sol, des images de télédétection des données peuvent être échangées, partagées, corrigées…, entre ordinateur de gestion et consoles de plusieurs tracteurs.

La maintenance

Un autre domaine d’usage du numérique concerne la maintenance (amélioration de la détection de pannes, opérations de maintenance…).

Ainsi, le John Deere Support Connecté (Médaille d’Argent) combine une détection préventive des risques de pannes très pointue, détection basée sur l’analyse comportementale de la machine en regard des données collectées sur des milliers de machines de par le monde et une gestion des alertes et des priorités de maintenance au sein de la concession. La réactivité des techniciens de la concession est améliorée. Leurs interventions sont programmées de façon à réduire les temps de route et à pouvoir coïncider avec des moments d’inactivité de la machine afin de ne pas perturber les chantiers en cours.

L’application KUHN Redvista (Médaille d’Argent - cf photo ci-dessus) utilise la technologie de réalité augmentée pour aider l’utilisateur de la machine ou le technicien de la concession à assurer une maintenance complète et régulière des machines. Elle permet d’optimiser le fonctionnement et la longévité de la machine et de ses composants. Cette application apporte un côté ludique à des tâches importantes comme l’entretien et les réglages de la machine.

Cette utilisation du numérique pour simplifier et faciliter des tâches souvent chronophages est aussi à la base de « Fernand l’assistant » vocal proposé par Isagri (Médaille de Bronze). Fernand est un assistant informatique du quotidien pour les agriculteurs, basé sur la reconnaissance vocale et l’intelligence artificielle. Cet assistant vocal donne un accès simple et rapide, via le Smartphone, aux informations essentielles contenues dans les logiciels de gestion de l’exploitation.

Par Jean-Marc Bournigal, Président du jury, et Gilbert Grenier, Frédéric Vigier, René Autellet, Conseillers technologiques du SIMA, rapporteurs du jury.