Enquête de conjoncture AXEMA

AXEMA publie son enquête annuelle sur le secteur des agroéquipements en 2018

Ses résultats confirment que les industriels renouent avec la reprise économique. Cette situation se traduit par une hausse générale du chiffre d’affaires des entreprises, un besoin de renforcer les capacités de production et d’investir dans l’emploi et la R&D.

Des résultats encourageants à pondérer avec des difficultés structurantes qui impactent notamment les PME, comme des marges pénalisées par une très forte hausse des coûts matières premières, ainsi qu’une hausse du besoin en fond de roulement. Pour autant, 2/3 des dirigeants anticipent une poursuite de la croissance au 1er semestre 2019.

La filière de l’Agroéquipement continue de s’inscrire dans une dynamique de reprise économique

Plus d’un dirigeant sur deux déclare connaître une reprise économique, avec une croissance plus importante sur les marchés export. En effet, le chiffre d’affaires des entreprises de la filière Agroéquipement (fabrication et commerce) croît de +6% au 1er semestre 2018.
Le secteur des matériels d’élevage est de loin celui qui connaît la croissance la plus importante, suivi des matériels de transport. Les entreprises de matériels de semis, de plantation et de travail du sol connaissent également une croissance.  

Plus encourageantes encore, les perspectives de chiffre d’affaires des entreprises restent positives au 2ème semestre pour 57% des dirigeants (vs. 47% en 2017). Les hausses de chiffre d’affaires les plus significatives sur ce semestre sont celles des matériels de semis et de plantation.

2/3 des dirigeants anticipent une poursuite de la croissance (supérieure à 2%) au 1er semestre 2019. Ces projections positives s’expliquent par la hausse des revenus agricoles, la stabilité de la santé économique des exploitations agricoles et la baisse des investissements des exploitations ces deux dernières années.

Concernant les capacités de production, seulement 53% des dirigeants considèrent avoir des capacités de production suffisantes (58% en 2017). 32% des dirigeants souhaitent les développer.

« Une conjoncture positive que l’on peut en partie corréler à l’amélioration de la situation financière des exploitations agricoles ces deux dernières années et ce malgré une baisse des rendements agricoles », estime Frédéric Martin, Président d’Axema.

Rendez-vous sur le site d'AXEMA pour lire le communiqué de presse dans sa globalité