Le Village Start-Up

En partenariat avec La Ferme Digitale et l’agence d’information AGRA et Agra’UP, le Village Start-Up du SIMA 2017 regroupera de jeunes sociétés présentant des solutions en phase avec un secteur agricole en pleine mutation. 

  • La Ferme Digitale
La Ferme Digitale
Logo Ferme Digitale

 

 

 

  • L’agence d’information AGRA et Agra’UP 

Logo Agraup
Logo Agraup

 

  

 

En écho à la thématique 2017 "Être agriculteur dans 10 ans", une quinzaine d’entre elles se sont en effet donné rendez-vous sur le Village Start-up, espace qui fait la part belle aux plateformes de mise en relation, comparateurs en ligne, logiciels de gestion, fournisseurs de services, applications… ; d’autres jeunes pousses sont à découvrir sur leur stand, au détour des allées.

Leur point commun ? Elles sont toutes porteuses de solutions innovantes en phase avec un secteur agricole en pleine mutation.

 

START-UP

 

Électronique embarquée, Nouvelles technologies

  • Carbon Bee : outil de mesure de la santé du végétal, permettant d'optimiser les traitements et le suivi des maladies en capturant des données depuis un drone, un robot ou un tracteur.
  • Exotic Systems équipe les véhicules, les bâtiments et les champs de solutions connectées, pour aider à améliorer l’efficacité des agriculteurs et le rendement de tous les processus agricoles.
  • Naïo Technologies : robots agricoles et outils électriques pour aider les exploitants dans leurs tâches en allégeant leur charge de travail, en optimisant la rentabilité des exploitations tout en limitant l’impact environnemental.
  • Visio-Green Agriculture : solutions connectées (capteurs, analyses de données, apps…) pour aider à améliorer l’efficacité opérationnelle des exploitations.
  • Weenat : solutions intégrant des capteurs connectés qui transmettent en temps réel des informations agronomiques et météorologiques de la parcelle, couplées à une app et à des outils d’aide à la décision.

 

Services et conseils

  • Agriconomie.com : première place de marché en ligne 100 % dédiée aux approvisionnements des agriculteurs (semences, pièces, équipements, engrais...).
  • Agrifind : plateforme de mise en relation permettant aux agriculteurs inscrits sur le site de valoriser leur savoir-faire auprès d’autres agriculteurs à la recherche de réponses terrain.
  • ComparateurAgricole.com : premier comparateur agricole en ligne sur lequel les agriculteurs peuvent vendre leurs récoltes de céréales et acheter leurs engrais.
  • E-farm.com : fournisseur de services complets pour la commercialisation mondiale de machines agricoles d’occasion.
  • Ekylibre : logiciel de gestion d'exploitation pour l'agriculture de demain dont l’objectif est de libérer les agriculteurs de leurs charges administratives (500 heures en moyenne par an).
  • PiloterSaFerme.com : plateforme d’informations décisionnelles qui permet de modéliser, à partir d’un algorithme propriétaire, des stratégies commerciales (achat/vente) personnalisées.

 

Plateformes collaboratives, aide à la gestion

  • Easystocktyre.fr : première plateforme de mise en relation développée pour les professionnels de la distribution des pneumatiques agricoles (négociants spécialistes et concessionnaires agricoles).
  • VotreMachine.com : premier site de location de matériel agricole qui permet aux exploitants de louer des équipements qu’ils n’ont pas la nécessité ou les moyens d’acquérir.

 

Développement durable

  • Enerbioflex : bureau d’ingénierie spécialisé dans la surconsommation d’énergie qui analyse et aide à réduire la consommation d’énergie directe (électricité, fioul, gaz et biomasse) à la ferme.
  • Diimotion : systèmed’injection directe, pour une pulvérisation plus efficace et écologique, capable de gérer tous les produits, poudres et liquides, avec un temps de réaction proche de la seconde. 

  

WORKSHOPS

Parallèlement, le Village Startup accueillera également 7 ateliers proposés par La Ferme Digitale, permettant d’échanger sur des sujets qui font l’actualité. 

Retrouvez les ateliers du Village Startup Hall 4 - Stand H012 et J011.

 

  • Tendance Green, agriculture durable (Dimanche 26 février - 15h) 

Le métier d'agriculteur change, les habitudes de consommation aussi. Qui de l'oeuf ou de la poule ?  Les agriculteurs respectent des cahiers des charges de plus en plus pointus pour des consommateurs de  plus en plus exigeants. Les consommateurs sont en quête de retour aux sources via une agriculture  traditionnelle et respectueuse de l'environnement. De nouveaux termes sont apparus : AMAP, locavore, bio, consommation responsable etc... Décryptage et échanges entre consommateurs et producteurs.

 

  • La distribution agricole de demain (Lundi 27 février - 12h et 15h)

La distribution agricole est en phase d'évolution depuis une dizaine d'années. L'arrivée du digital permet aux différents interlocuteurs du marché d'échanger plus simplement et fait disparaître les barrières géographiques et temporelles. Les agriculteurs tendent aujourd'hui à vendre de plus en plus directement au consommateur final. Les grands acteurs agro-industriels dématérialisent une partie de leur activité. Des algorithmes remplacent traders et brokers en matières premières ! Comment la distribution agricole de demain va-t-elle créer de la valeur pour l'agriculteur, les entreprises du secteur et le consommateur final ?

 

  • Les objets connectés dans le secteur agricole (Mardi 28 février - 12h et 15h)

Les objets connectés, nouveaux gadgets ou véritables amis de l'agriculteur ?
L'agriculture est un secteur en pleine évolution, nous assistons à une réelle mutation des pratiques. A quoi servent les objets connectés ? Qui les développent ? Qui les achètent ? Du capteur connecté à la console d'autoguidage en passant par les robots autonomes ou les logiciels tout-en-un, ces outils  créateurs de valeur modifient notre paysage mais aussi le métier d'exploitant. Explication.

 

  • Financement dans le secteur agricole (Mercredi 1er mars - 12h et 15h)

Le nouveau visage de l'agriculture et les crises multiples qu'elle subit, restructurent, forcent à faire évoluer les investissements dans ce secteur. Les acteurs traditionnels investissent beaucoup plus vers de l'actif immatériel (software, intelligence artificielle, écosystème innovant, start-up...).

Comment les acteurs du financement participent à ce changement et pourquoi l'agriculture reste un investissement pérenne ? Du côté des agriculteurs, la donne peut être toute autre. Ces mêmes crises successives rendent l'investissement (matériel ET immatériel) de plus en plus complexe. Comment les acteurs de la finance vont réagir face à l'engouement des consommateurs en quête de conservation d'une agriculture traditionnelle et sauvegardée ?